Aller au contenu

pageProperties.bannerAltText

Catch 2022 – L’inévitable paradoxe politique

Guide pour naviguer l’économie mondiale, les placements à multiples catégories d’actifs, les actions, les titres à revenu fixe et l’immobilier en 2022.

Faits saillants

  • Le paradoxe politique : la reprise que tant espéraient s’est concrétisée en 2021.  Les commerces ont rouvert leurs portes, les banlieusards ont réintégré leur bureau et les plus courageux d’entre nous sont même partis en vacances. Toutefois, avec la montée en flèche des prix de l'énergie, un endettement aussi élevé et une croissance sur la courbe descendante, on ne saurait dire que la vie a repris son cours normal.

  • L’énigme insoluble : la prochaine année sera tributaire de plusieurs graves décisions que les régulateurs adopteront aux quatre coins du globe. Les principales banques centrales devront déterminer comment réagir à la hausse de l’inflation, qui sera plus persistante que ne le projettent à notre avis. Leurs choix seront particulièrement périlleux puisque le rythme de la croissance commence à ralentir à vive allure.

  • Dans l’attente d’en savoir davantage : le cycle économique actuel est loin d’être terminé, et nous envisageons de bonnes perspectives pour les actions pendant les 12 à 18 prochains mois. Cette année connaîtra une croissance appréciable et des bénéfices respectables, à moins d’une énorme catastrophe. Il demeure que le rythme de la croissance ralentit, et les valorisations ainsi que la répartition peuvent susciter certaines inquiétudes.

  • Sur la piste d’un atterrissage en douceur : personne n’a jamais douté que la remontée fulgurante de la croissance des bénéfices et des rendements boursiers de la dernière année finirait par s’essouffler. Le processus est déjà amorcé et il se poursuivra en 2022. La question est de savoir si nous assisterons à un atterrissage en douceur ou brutal. Pour l’instant, il semble plus probable que l’atterrissage se fasse en douceur dans le cas des actions, mais de nombreux risques pourraient entraîner le marché vers une piste bien plus cahoteuse. Dans ce contexte, il est essentiel d’avoir un portefeuille solide privilégiant la qualité.

  • Ne renoncez pas tout de suite aux durations : étant donné les niveaux d’endettement record, les banques centrales ne peuvent pas faire de brusque virage vers la normale.

  • Changement d’époque : le marché immobilier entre dans une nouvelle ère.  L’inflation est à nouveau un facteur non négligeable; dans ce contexte de « nouvelle normalité », nous ignorons encore dans quelle mesure les espaces de bureaux seront utiles, ni quel sera l’impact de la transition vers une économie faible en carbone sur les relations locateurs-locataires

Lire l'article
 

Contacter votre équipe

Content is loading, please wait