Aller au contenu

Accueil Perspectives Archives des perspectives Le poids du changement : entretenir la révolution ESG

Le poids du changement : entretenir la révolution ESG

Le contexte actuel d’aggravation des tensions géopolitiques a entraîné l’intensification du débat sur l’investissement durable. Sur le terrain, le Sondage 2022 des analystes ESG de Fidelity International fournit des indications sur les progrès réalisés par les entreprises, mais révèle aussi qu’il reste encore beaucoup de travail à faire.

Publié initialement en juin 2022

 

La publication des résultats du Sondage 2022 des analystes ESG de Fidelity International sur les enjeux de développement durable arrive à un moment délicat. L’investissement durable est devenu un marché de 35 billions de dollars, mais il fait face à un certain nombre de difficultés. Les organismes de réglementation examinent minutieusement chaque déclaration, tandis que le contexte du marché a été fondamentalement transformé par la guerre en Ukraine, le recul des obligations et des actions et la pire flambée inflationniste depuis plusieurs décennies.

Le sondage, qui prend en compte les points de vue de 161 analystes en placement, démontre que les entreprises apportent beaucoup de changements, mais que leurs mesures sont pour l’instant plus théoriques que concrètes. Sur une note positive, près de la moitié des analystes de Fidelity International estiment que les efforts déployés par les sociétés de leur portefeuille en matière de facteurs ESG correspondent aux affirmations de celles-ci, ou y sont supérieurs. Cela laisse toutefois l’autre moitié. Parmi les exemples de situations qui préoccupent les analystes, on retrouve une société pétrolière qui suscite beaucoup d’attention pour ses placements dans les énergies renouvelables, bien que ceux-ci ne représentent qu’une infime fraction de ses opérations, ou encore une entreprise de services pour piscines qui prétend se spécialiser dans la « gestion de l’eau ». Près de 90 % des analystes du secteur de l’énergie de Fidelity International affirment que la performance ESG des entreprises qu’ils suivent est inférieure à celle qu’ils prétendent avoir.

 

Les analystes de Fidelity International croient que certaines sociétés s’attribuent une performance ESG supérieure à celle qu’elles démontrent.

Région
Graphique à barres superposées illustrant ce que les analystes de Fidelity International pensent des efforts déployés par les sociétés qu’ils suivent pour promouvoir leur performance ESG par rapport aux mesures qu’elles prennent, par région. Dans l’ensemble, 4 % d’entre eux estiment que les sociétés s’attribuent une performance ESG considérablement supérieure à celle qu’elles démontrent, 46 % pensent qu’elles s’attribuent une performance ESG modérément supérieure à celle qu’elles démontrent, et 39 % croient que les sociétés s’attribuent une performance ESG conforme aux mesures qu’elles prennent; 10 % pensent que les sociétés font modérément plus d’efforts liés aux facteurs ESG que ce qu’elles affirment, et 1 % pensent qu’elles font considérablement plus d’efforts que ce qu’elles affirment.
Secteur
Graphique à barres superposées qui illustre ce que les analystes de Fidelity International pensent des efforts déployés par les sociétés qu’elles suivent pour promouvoir leur performance ESG par rapport aux mesures qu’elles prennent, par secteur. Les sociétés du secteur de l’énergie s’attribuent une performance ESG considérablement (11 %) et modérément (78 %) supérieure à celle qu’elles démontrent par rapport aux sociétés de tout autre secteur. Les sociétés du secteur des technologies de l’information sont les seules qui font considérablement plus d’efforts liés aux facteurs ESG que ce qu’elles affirment (4 %).
« Que pensez-vous des efforts déployés par les sociétés que vous suivez visant à promouvoir leur performance ESG par rapport aux mesures qu’elles prennent? » Source : Sondage auprès des analystes ESG de Fidelity International.

 

Cela étant dit, l’écart entre les aspirations et la réalité est en soi un signe que les entreprises savent ce qu’elles devraient faire, même si leurs affirmations sont exagérées. Fidelity International sait que les sociétés dans lesquelles elle investit accordent de plus en plus d’importance aux facteurs ESG. Ainsi, le sondage révèle que 56 % des conseils d’administration assurent désormais une supervision directe des enjeux relatifs au développement durable, comparativement à 52 % l’an dernier. Les entreprises réagissent aux pressions exercées par les organismes de réglementation et les investisseurs. La difficulté consiste à aider les sociétés à élaborer des plans qui sont ambitieux et efficaces sans pour autant être irréalistes ou surestimés, et qui peuvent par la suite faire l’objet de mises à jour et de suivis réguliers.

La capacité du monde des placements à ce chapitre continue de se développer, mais on observe déjà des changements percutants et significatifs, qui méritent d’être préservés. Dans le sondage, les analystes de Fidelity International fournissent des renseignements détaillés sur leurs engagements collaboratifs et leurs communications individuelles directes avec les entreprises, au cours desquelles ils posent des questions pointues aux dirigeants en fonction de l’évaluation approfondie des plans de ces derniers en matière de facteurs ESG. Plus important, ces mêmes analystes financiers sont ceux que Fidelity International a mandatés il y a longtemps pour surveiller les entreprises et les secteurs afin de trouver des occasions de placement : ils connaissent ces entreprises et les dirigeants à leur tête.

Les opinions exprimées dans cette webdiffusion représentent le point de vue du(des) conférencier(s) et ne constituent pas nécessairement celui de Fidelity ou de toute autre personne au sein de l’organisation. Ces opinions sont appelées à changer à tout moment en fonction de l’évolution des marchés et des autres facteurs, et nous déclinons toute responsabilité en ce qui a trait à la mise à jour de ces points de vue.
Ces opinions sont émises à la date de cette présentation et les références quant au moment ou aux périodes (p. ex. hier, cette semaine) doivent être comprises dans le contexte de ladite présentation.
Elles ne peuvent pas être considérées comme des conseils en placement fiables ni comme une indication de l’intention de négociation visant un des produits de Fidelity, car toute décision de placement est basée sur de nombreux facteurs.
Fidelity ne fournit aucun conseil d’ordre juridique ou fiscal. Nous vous encourageons à consulter votre avocat, votre comptable ou tout autre conseiller spécialisé avant d’effectuer un placement.
L’information contenue aux présentes est présentée uniquement à des fins de discussion et d’illustration et ne constitue ni une recommandation, ni une offre, ni une sollicitation de vente ou d’achat de quelque titre que ce soit. Le rendement passé n’est pas une garantie des résultats futurs.
 

Les conseils d’administration ne se contentent plus de divulguer des données liées aux facteurs ESG : ils font appel à des experts pour les compiler et les publier, de la même façon que leurs comptables publient des données financières. Cela permet de créer des données de référence à partir desquelles Fidelity International peut commencer à déterminer de façon probante si les entreprises font réellement des progrès. Prenons les cibles de carboneutralité. Le sondage indique que dans certains secteurs, elles semblent plus éloignées qu’il y a un an. Cette situation témoigne de l’ampleur de l’accélération nécessaire, mais aussi du fait que Fidelity International est mieux équipée pour évaluer les plans que les entreprises mettent en place pour parvenir à leurs fins.

Les champs d’action s’élargissent aussi. Ainsi, il y a un an, les émissions de gaz à effet de serre et la gouvernance occupaient une place prépondérante dans les conversations avec les chefs de la direction. Cette année, ces derniers et leurs équipes de dirigeants peuvent répondre adéquatement à des questions sur l’utilisation des matières plastiques, la déforestation, la biodiversité et la gestion de l’eau. Les entreprises américaines, qui étaient à la traîne de l’Europe, commencent à rattraper leur retard.

La situation est réellement complexe, particulièrement en ce qui concerne la transition énergétique. Prenons, par exemple, une société qui demeure liée au charbon. Le fait de liquider ses actions aura pour effet de permettre à d’autres investisseurs, qui ne s’intéressent pas aux répercussions du changement climatique, de les acheter à bon marché. Aider une entreprise à élaborer son plan de durabilité, appuyer ses acquisitions et l’encourager à soutenir l’économie locale et à apporter des modifications à sa base de fournisseurs et sa clientèle : voilà les facteurs qui favorisent une réelle transition. Des définitions plus claires aideront chacun d’entre nous à prendre les décisions sophistiquées et non binaires qu’exige la transition vers une économie verte.

Changer la donne

Loin de me décourager, l’intensification de la surveillance et l’intérêt accru que les entreprises portent à l’investissement durable m’incitent à croire que le changement est réel. Mais je constate aussi qu’il existe souvent un décalage entre la nature à court terme des marchés et la planification à long terme requise pour composer avec les changements climatiques tout en rendant les collectivités plus stables et résilientes. La solution ne consiste pas à renoncer à l’utilisation du système financier pour provoquer le changement. Le système financier lui-même doit plutôt changer en adoptant des définitions et des normes mondiales convenues et en exposant la complexité inévitable de la transition vers une économie plus verte et plus inclusive.

 

 

 

Ce document est publié par Fidelity Investments Canada s.r.i. (« FIC »). Sauf indication contraire, toutes les opinions exprimées sont celles de Fidelity International qui agit à titre de sous-conseiller pour certains mandats et produits de placements institutionnels de FIC.

Ce document s’adresse exclusivement aux spécialistes en placements et ne saurait servir de référence aux investisseurs privés.

Ce document est fourni à titre indicatif seulement et il s’adresse exclusivement à la personne ou à l’entité à qui il est transmis. Il est interdit de le reproduire ou de le transmettre à quiconque sans l’autorisation préalable de Fidelity.

Le contenu de ce document ne constitue pas une distribution, ni une offre ou une sollicitation de recourir aux services de gestion de placement de Fidelity; il ne constitue pas non plus une sollicitation ou une offre d’achat ou de vente de titres dans tout territoire ou pays où une telle distribution ou une telle offre ne sont pas autorisées ou contreviendraient aux lois ou aux règlements régionaux. Fidelity ne prétend pas que ce contenu soit pertinent dans toutes les régions ni que les opérations ou les services qui y sont mentionnés soient disponibles ou appropriés pour la vente ou l’utilisation dans tout pays ou toute juridiction, ou par tout investisseur ou toute contrepartie.

Ce document ne s’adresse pas aux personnes se trouvant aux États-Unis et ces dernières ne doivent prendre aucune décision en fonction de l’information qu’il contient; ce contenu est uniquement destiné aux personnes qui résident dans les territoires où la distribution des fonds correspondants est autorisée, ou dans lesquels cette autorisation n’est pas nécessaire. Fidelity n’est pas habilitée à gérer ou à distribuer des fonds ou des produits de placement aux personnes qui résident en Chine continentale ni à leur fournir des services de gestion ou de conseils en placement. Toute personne ou entité qui consulte ces informations le fait de sa propre initiative, s’engage à respecter les lois et les règlements locaux en vigueur et devrait consulter son conseiller en placements.

Dans le présent document, toute référence à des titres en particulier ne doit pas être interprétée comme une recommandation d’achat ou de vente de ces titres; elle est incluse à titre d’illustration seulement. Les investisseurs doivent également noter que les opinions exprimées ne sont peut-être plus d’actualité et que Fidelity peut avoir déjà pris des mesures en fonction de ces opinions. Les recherches et les analyses contenues dans le présent document ont été obtenues par Fidelity pour ses propres besoins à titre de gestionnaire de placements et peuvent avoir déjà avoir été utilisées à ces fins. Ce document a été créé par Fidelity International.

Le rendement antérieur n’est pas une indication fiable des résultats futurs.

Ce document peut contenir de l’information provenant de sociétés qui ne sont pas affiliées à Fidelity (« contenu de tierces parties »). Fidelity n’a pas participé à la préparation, au choix ou à la rédaction de ce contenu de tierces parties et elle n’approuve ni ne recommande cette information, que ce soit de façon explicite ou implicite.

Fidelity International se rapporte au groupe de sociétés qui constitue l’organisation mondiale de gestion des placements et fournit des produits et des services dans des territoires à l’extérieur de l’Amérique du Nord. Fidelity, Fidelity International, le logo Fidelity International et le symbole F sont des marques de commerce de FIL Limited. Fidelity ne fait que transmettre des renseignements sur les produits et services, et ne fournit aucun conseil en placement fondé sur la situation personnelle des investisseurs.

© 2022 Fidelity Investments Canada s.r.i. Tous droits réservés.

Contacter votre équipe

Content is loading, please wait