Cotes ESG : la valeur des opinions divergentes

Les cotes attribuées aux sociétés en fonction des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ont fait l’objet de critiques en raison des divergences ou des contradictions fréquentes d’un fournisseur à l’autre. Cependant, les cotes ESG ne sont pas toutes équivalentes et la diversité des méthodes utilisées par les investisseurs pour évaluer la durabilité d’une société peut avoir ses avantages.

Faits saillants

  • Il faut se fier à plus d’une mesure pour obtenir un effet significatif.
  • Pourquoi les cotes ESG varient-elles?
  • Le bon côté de la divergence des cotes : l’argument en faveur de la diversité.
  • Il n’est pas si simple d’isoler les facteurs ESG (pour l’instant).
  • Une approche trop ciblée s’accompagne de risques importants.
  • Rien ne remplace le dur labeur.

 

Publié initialement en octobre 2022

Rédigé par Dhananjay Phadnis, gestionnaire de portefeuille

 

Quand vient le temps de choisir une université ou d’acheter une voiture, les évaluations comparatives peuvent nous aider à prendre une meilleure décision. Mais qu’arrive-t-il lorsque les cotes diffèrent, ou pire encore, se contredisent? Devrait-on les ignorer ou peuvent-elles tout de même fournir une information utile?

Cette question ne concerne pas seulement les futurs étudiants universitaires ou les acheteurs de voitures. Dans le monde de la finance, la divergence des cotes, en particulier celles des placements ESG, suscite de vifs débats. Certaines critiques affirment qu’en raison de la divergence des cotes de durabilité, la stratégie de placement ESG devait être complètement abandonnée. Un article récent à la une du magazine The Economist résumait la situation en déclarant que l’approche ESG était « très inadéquate ». Il recommandait plutôt une approche restrictive axée uniquement sur des mesures quantifiables et explicites, comme les émissions.

Il faut se fier à plus d’une mesure pour obtenir un effet significatif

Malgré l’avis de The Economist, qui préconise une méthode circonscrite, il faut se fier à plus d’une mesure pour obtenir un effet significatif. Sinon, dans le pire des cas, des améliorations significatives seraient perdues sur d’autres plans, et au mieux, la recherche de la perfection entraverait le progrès.

Penchons-nous sur le défi posé par la divergence des cotes ESG. D’abord, la comparaison avec les cotes de crédit n’est pas pertinente. Les cotes de crédit tentent de mesurer un seul paramètre principal – la probabilité de défaillance – tandis que les cotes ESG tiennent compte d’une multitude de facteurs dans le calcul de la cote finale. La comparaison la plus appropriée pour les cotes ESG est celle du classement des universités, puisque les organismes qui les établissent tiennent compte de plusieurs facteurs, comme le rapport étudiants/corps professoral, les ressources de la faculté, le soutien aux étudiants, etc. Le classement qui en découle est ensuite vivement débattu. Il en va de même pour les cotes ESG.

Une vision trop étroite risque de négliger un facteur important : il faut nécessairement évaluer la gouvernance et les pratiques d’une société pour s’assurer qu’elle atteindra ses objectifs sur d’autres plans, notamment en matière d’émissions.

Pourquoi les cotes ESG varient-elles?

Une étude récente menée par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a constaté que les corrélations entre les cotes ESG variaient entre 0,38 et 0,71, une fourchette étendue qui laisse place à la divergence. Cependant, cela peut s’expliquer par la situation actuelle des placements ESG :

  • Le point de vue des fournisseurs diffère quant aux éléments qui ont une incidence importante sur les facteurs E, S et G et au poids qu’il faut leur accorder.
  • Un grand nombre de données sont utilisées – notamment des données exclusives et des estimations faites à l’aide d’outils d’intelligence artificielle.
  • Les cotes sont parfois appliquées sur une base relative à l’intérieur d’un secteur donné ou sur une base absolue à l’ensemble des actions couvertes.

Le bon côté de la divergence des cotes : l’argument en faveur de la diversité

Plusieurs organisations et organismes de réglementation mondiaux ont étudié la question de la divergence des cotes ESG et, tout en reconnaissant les problèmes, leurs conclusions ont également mis en lumière certains points positifs des approches actuelles. Des études publiées par des groupes comme l’Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV), le Financial Markets Standards Board (FMSB) et l’International Regulatory Strategy Group (IRSG) s’entendent largement pour dire que la diversité de points de vue, les méthodes indépendantes, le jugement subjectif, l’innovation et la compétition peuvent profiter aux marchés et aux investisseurs. Toutefois, elles mettent en garde contre les approches mécaniques qui tendent à se fier indûment aux cotes ESG. Le grand objectif partagé par tous est la standardisation des données.

Il n’est pas si simple d’isoler les facteurs ESG (pour l’instant)

Malgré ses avantages indéniables, même une approche visant à simplifier les cotes en se basant sur les données pourrait ne pas être aussi simple qu’il n’y paraît. Quantifier les émissions pose plusieurs problèmes. Bien que plus de 13 000 sociétés participent aux sondages du CDP, une ONG qui mesure l’empreinte environnementale des sociétés, les données sur les émissions de niveau 1 (directes) et de niveau 2 (indirectes) sont très lacunaires. Selon MSCI, le taux de déclaration des émissions de niveau 1 et 2 est inférieur à 40 % pour les membres de l’indice MSCI Monde tous pays, alors que celui des émissions de niveau 3 (dans le haut et le bas de la chaîne de valeur) est inférieur à 25 %.

Les tentatives pour régler le problème des données incomplètes peuvent bien souvent mener à une plus grande divergence des cotes – plutôt que le contraire. Les fournisseurs de données sur les émissions tentent par différents moyens de compenser le manque de données, notamment en utilisant des estimations, d’autres sources d’information et des outils exclusifs, ou en se fiant aux cibles annoncées par les sociétés.

Rien ne remplace le dur labeur

Peu à peu, les efforts du secteur et des organismes de réglementation pour standardiser le spectre des données ESG et améliorer la divulgation de l’information contribueront à rendre les cotes plus comparables, ce qui augmentera peut-être les corrélations. D’ici là, les participants au marché devront faire leurs devoirs pour comprendre le processus qui sous-tend les cotes ESG ou mieux encore, concevoir leur propre méthode robuste de calcul des cotes ESG. En même temps, les investisseurs doivent reconnaître que la divergence des cotes ESG témoigne aussi de la diversité des points de vue – ce qui n’est jamais une mauvaise chose.

 

Ce document est publié par Fidelity Investments Canada s.r.i. (« FIC »). Sauf indication contraire, toutes les opinions exprimées sont celles de Fidelity International qui agit à titre de sous-conseiller pour certains mandats et produits de placements institutionnels de FIC.

Ce document s’adresse exclusivement aux professionnels en placements et ne saurait servir de référence aux investisseurs privés.

Ce document est fourni à titre indicatif seulement et il s’adresse exclusivement à la personne ou à l’entité à qui il est transmis. Il est interdit de le reproduire ou de le transmettre à quiconque sans l’autorisation préalable de Fidelity.

Le contenu de ce document ne constitue pas une distribution, ni une offre ou une sollicitation de recourir aux services de gestion de placement de Fidelity; il ne constitue pas non plus une sollicitation ou une offre d’achat ou de vente de titres dans tout territoire ou pays où une telle distribution ou une telle offre ne sont pas autorisées ou contreviendraient à la législation locale. Fidelity ne prétend pas que ce contenu soit pertinent dans toutes les régions ni que les opérations ou les services qui y sont mentionnés soient disponibles ou appropriés pour la vente ou l’utilisation dans tout pays ou toute juridiction, ou par tout investisseur ou toute contrepartie.

Ce document ne s’adresse pas aux personnes se trouvant aux États-Unis et ces dernières ne doivent prendre aucune décision en fonction de l’information qu’il contient; ce contenu est uniquement destiné aux personnes qui résident dans les territoires où la distribution des fonds correspondants est autorisée, ou dans lesquels cette autorisation n’est pas nécessaire. Fidelity n’est pas habilitée à gérer ou à distribuer des fonds ou des produits de placement aux personnes qui résident en Chine continentale ni à leur fournir des services de gestion ou de conseils en placement. Toute personne ou entité qui consulte ces informations le fait de sa propre initiative, s’engage à respecter la législation locale en vigueur et devrait s’adresser à des conseillers professionnels.

Toute référence dans le présent document à des titres en particulier ne doit pas être interprétée comme une recommandation d’achat ou de vente de ces titres; elle est incluse à titre d’information seulement. Les investisseurs doivent également noter que les opinions exprimées ne sont peut-être plus d’actualité et que Fidelity peut déjà y avoir donné suite. Les recherches et les analyses contenues dans le présent document ont été obtenues par Fidelity pour ses propres besoins à titre de gestionnaire de placements et peuvent déjà avoir été utilisées à ces fins. Ce document a été créé par Fidelity International.

Le rendement antérieur n’est pas une indication fiable des résultats futurs.

Ce document peut contenir de l’information provenant de sociétés qui ne sont pas affiliées à Fidelity (« contenu de tierces parties »). Fidelity n’a pas participé à la préparation, au choix ou à la rédaction de ce contenu de tierces parties et elle n’approuve ni ne recommande cette information, que ce soit de façon explicite ou implicite.

Fidelity International se rapporte au groupe de sociétés qui constitue l’organisation mondiale de gestion des placements et fournit des produits et des services dans des territoires à l’extérieur de l’Amérique du Nord. Fidelity, Fidelity International, le logo Fidelity International et le symbole F sont des marques de commerce de FIL Limited. Fidelity ne fait que transmettre des renseignements sur les produits et services, et ne fournit aucun conseil en placement fondé sur la situation personnelle des investisseurs.

© 2022 Fidelity Investments Canada s.r.i. Tous droits réservés.